Ils sont en tête de la liste VIP...

... et ils sont bien déterminés à ne pas se laisser voler la vedette !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Evelyn Caldwell

Aller en bas 
AuteurMessage
Evelyn Caldwell
I Know... you love me
avatar

Nombre de messages : 19
HeArt : Herself only
Votre morale : La pire des abbherrations sexuelles est sans aucun doute la chasteté
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: Evelyn Caldwell   Mer 7 Mar - 14:57

I/ Identité de votre perso
Nom : Caldwell
Prénom : Evelyn, dite Evey, Ann
Date et lieu de naissance : Née le 8 août 1986 à Los Angeles, USA
Âge : 20 ans
Votre groupe : Les Models

II/ Informations Générales de votre perso
Description physique : Evelyn Caldwell est une jeune fille dont le physique la répertorie dans les "beautés classiques", grâce à un visage naturellement beau. Elle dégage une élégance et une sensualité qui lui sont propres et qui attirent les regards de la gente masculine. Elle est belle et elle le sait, c'est pourquoi elle n'hésite pas à mettre en valeur ses charmes tout en optant pour simplicité et grâce.
Elle possède un visage séraphique dont les traits aristocratiques montrent une certaine force de caractère. Elle a un petit nez droit, légèrement retroussé, et de bonnes petites joues qui lui donnent un air enfantin. D’ailleurs, une fossette creuse sa joue droite lorsqu’elle sourit. Elle a des lèvres pleines qui sont ni trop charnues, ni trop fines, et qui se retroussent en un magnifique sourire dévoilant des dents aussi blanches que des perles de culture. Ce sourire est à une lame à double-tranchant : il est à la fois railleur et diabolique. Et rares sont les fois où celui-ci exprime un réel amusement… Elle a les yeux d’une couleur vert-émeraude qui deviennent marron selon les circonstances… Méfiez-vous de ce regard car c’est grâce à lui qu’elle séduit et qu’elle obtient tout ce qu’elle désire. Elle a le teint légèrement doré et sans le moindre défaut, qu’elle prend soin avec une crème hydratante… Elle se maquille très peu : elle ne met qu’un peu de crayon noir sous ses yeux et éventuellement du rouge à lèvres. Elle a de longs cheveux bruns et soyeux, qu’elle teint parfois en noir ou en blond ou qu’elle ondule selon ses humeurs…
Evey est très petite puisqu’elle mesure seulement le mètre soixante, mais elle est extrêmement menue. Elle peut manger tout et n’importe quoi sans prendre le moindre gramme. Elle est parfaitement proportionnée et elle aime inspirer la sensualité et l'envie, c'est pourquoi elle sait mettre ses formes en avant dans des tenues tantôt sexy, tantôt classes…


Description du Caractère : Et dire que ce sont généralement les personnes les plus angéliques qui sont les plus dangereuses… Comme quoi les apparences sont trompeuses ! Qui pourrait penser que la charmante Evelyn Caldwell, issue de bonne famille, est la pire des Pestes ?! Peste, non bien plus que ça, elle est une véritable Garce et elle est fière de l’être… Elle est l’incarnation du diable dans toute sa splendeur : tout aussi machiavélique, manipulatrice, impitoyable et si tentatrice… Mais goûter au pêché originel, les hommes en rêvent…
Qui est réellement Evelyn Caldwell ?! Il faudrait des dizaines et des dizaines de psychologues pour analyser son cas. C’est une jeune fille dont le caractère est difficile à cerner. Autant elle peut se montrer adorable, autant elle peut se montrer détestable. Et son côté le plus célèbre est le détestable.
Evelyn est une jeune femme qui est très sûre d’elle depuis sa plus tendre enfance : elle a le physique, la classe, la réputation et… l’argent. Et l’argent ouvre beaucoup de portes à Hollywood… Elle est hautaine car elle sait ce qu’elle vaut et le regard des gens sur elle, les félicitations qu’elle ne cesse de recevoir… ne font que confirmer ce qu’elle pense. Très capricieuse, elle veut tout, tout de suite. Elle vit comme elle l’entend sans se conformer au mode de vie imposé par les autres. Elle assume chacun de ses actes, chacune de ses paroles. Elle a des ambitions et est prête à tout pour parvenir à ses fins : elle sait exactement ce qu’elle veut et ce donne les moyens de réussir. Elle se fiche pertinemment si cela doit empiéter sur la vie de quelqu’un, du moment qu’elle assouvit ses désirs. Ce petit bout de femme est quelqu’un de très stricte et de très autoritaire qui a une poigne d’acier : elle veut que les gens la respectent et l’admirent, elle veut voir le monde à ses pieds. C’est une dominatrice qui aime assujettir les autres. Elle aime briller par ses capacités, elle aime être remarquée pour ce qu’elle sait faire et déteste par contradiction qu’on lui rappelle ses erreurs. Vaniteuse, fière d’elle et orgueilleuse, elle a une très haute opinion d’elle-même et ne se laisse jamais rabaisser. Jamais. Et si vous avez l’erreur de tenter de la casser, prenez garde à ce petit rayon de soleil… qui vous brûle à petit feu. Persuadée que le monde qui l’entoure n’est composé que d’hypocrites, elle n’hésite pas à balancer toutes les vérités aux gens sans se préoccuper de la souffrance que ceux-ci peuvent ressentir.
Véritable séductrice, elle aime allumer les hommes pour le plaisir de les voir succomber à son charme, elle aime s’amuser avec eux et pourquoi pas, passer une nuit agréable en leur compagnie… Mais elle ne donne généralement rien et parfois, elle joue même à les émoustiller avant de les laisser en plan… pour le plaisir de les voir souffrir !
Sous ses airs de petite fille bien élevée et polie, elle a de la répartie et sait l’utiliser pour se défendre ou casser les gens. Car mademoiselle ne se contente pas de se servir son éloquence pour se protéger, non elle s’en sert dans l’unique but de réduire les faibles à des moins que rien, de les détruire très lentement… Elle sait manipuler son monde comme personne. Véritable comédienne, elle sait contrôler chacune des expressions de son visage, et sait maîtriser ses sentiments –quand bien sûr, elle en ressent, qui est très rare… Elle aime être méchante et froide, elle aime voir les gens la craindre, car selon elle, seuls les dictateurs sont admirés des foules, seuls les plus forts s’en sortent dans cette jungle californienne. Il lui arrive d’être affable avec des gens, presque sympathique. Mais c’est uniquement dans le but de servir ses intérêts car elle est une personne très égoïste qui ne recherche qu’à satisfaire son bien-être personnel… Elle côtoie les gens car elle est persuadée que ceux-ci lui seront utiles un jour ou l’autre. Méfiez-vous de ce petit sourire qu’elle adopte. Il ne quitte pratiquement jamais ses lèvres mais il faut être bête pour penser qu’elle est heureuse. Elle fait mine d’être heureuse dans son monde, mais c’est pour sauver les apparences. On lui a toujours obéi, on lui a toujours tout servi sur un plateau en argent, elle a toujours eu ce qu’elle désirait. Elle recherche quelqu’un qui est capable de lui dire non, quelqu’un qui est capable de lui résister, quelqu’un qui comprendra son caractère et qui appréciera sa compagnie pour ce qu’elle est réellement.

Car outre de nombreux défauts, cette démoniaque de demoiselle a aussi quelques qualités. Tout d’abord, c’est une femme très forte qui défend corps et âme ce qui lui est cher. Elle est exigeante envers les autres, mais aussi envers elle-même car elle voudrait atteindre la perfection et elle craint de se voir un joue battue par quelqu’un d’autre. Elle n’accepte pas le moindre faux pas de sa part, refuse de paraître faible. Elle ne tolère pas de ne pas se montrer à la hauteur car elle ne veut pas un jour être condamnée à subir les réflexions des autres. Si elle s’est construite une solide réputation de Garce, c’est parce qu’elle a l’impression d’être protégée du monde extérieur.
Sérieuse, elle est une femme maligne dont l’intelligence est étonnante. Persévérante, elle ne baisse jamais les bras et se montre vraiment obstinée quand elle a une idée en tête. Elle sait adopter les bonnes stratégies. Mûre et responsable,
Elle n’aime pas tellement jouer la carte de l’hypocrisie, mais y est malheureusement parfois contrainte pour ne pas se mettre tout le monde à dos. Elle a un sang-froid remarquable et sait se sortir de chacune des situations. Même quant elle est en colère, elle sait rester calme et posée, ce qui fait d’elle une fille réfléchie qui sait prendre sur elle pour ne pas péter un câble.
Méfiante, elle est indépendante car elle est sûre de ne pouvoir compter que sur elle-même. Elle ne veut pas donner sa confiance, de peur d’être déçue. Et en amour, il en est de même. Si elle s’avère peu démonstrative et peu affectueuse, c’est parce qu’elle craint d’être trop sentimentale et de le regretter par la suite. Elle ne peut être elle-même devant personne. Car tout ça n’est qu’apparence, tout ça n’est qu’un petit jeu pour elle…


Etudes suivies : Comme le désirait son cher papa, la demoiselle suit des études de droit...

Histoire :Tout a commencé un certain 8 août 1986 sous une chaleur torride lorsque… Non en fait, tout a réellement débuté en septembre 1976, avec les retrouvailles de Kathryn Mansfield et de Williams Caldwell, à une Garden-Party. Ceux-ci se connaissent depuis leur enfance, leurs parents se côtoyant depuis des années, issus tous deux de milieux aristocratiques… Ils finissent par passer la soirée ensemble à rattraper le temps perdu… et échangent leur premier baiser. Mais la fac les sépare très rapidement : Williams étudie la politique à Princeton, Kathryn, elle, suit des études de psychologie à Brown, ce qui ne l’intéresse pas réellement. Finalement, Kathryn décide de revenir à Los Angeles et ils se revoient quelques semaines plus tard lors d’une partie de golf entre leurs pères. Ils passent la nuit dans les bras l’un de l’autre. Leurs parents apprennent rapidement leur liaison et loin de le voir d’un mauvais œil, ils sont au contraire enchantés de les voir enfin ensemble.
C’est tout naturellement que le nouveau couple décide d’emménager ensemble dans un appartement de Bel-Air et de se marier, deux ans après. Mais ce n’est qu’à l’âge de 31 ans, que Kathryn finit par tomber enceinte, après avoir vainement tenter d’avoir un enfant pendant quelques années.
Après quelques complications, un ravissant petit bébé de 3,1 kg du nom d’Evelyn Anne Caldwell ouvre enfin les yeux, pour le plus grand bonheur de Williams. Malheureusement, Kathryn est très affaiblie par cet accouchement et son état ne cesse d’empirer de jours en jours. Et ce qui devait arriver arriva. Kathryn mourut deux jours après avoir accouché du petit bout de Chou. Williams est effondré.
Evelyn, encore bébé, est alors confiée à la famille Caldwell qui l’élèvera pendant deux ans. Ses grands-parents lui donneront toute l’attention et l’affection qu’un enfant réclame. Williams, pendant son temps, s’est remis de sa dépression passagère, est parvenu à devenir un brillant député grâce à l’influence de ses parents, et décide donc d’éduquer sa fille. Mais, souvent absent, il la confie rapidement aux bons soins d’une gouvernante, ce que la petite Evelyn prendra très mal. Elle se sentira mise à l’écart et s’imaginera dès lors n’avoir aucune importance pour son père. Ce dernier, cependant, assouvit le moindre de ses caprices : elle n’a qu’à cligner des paupières pour obtenir ce qu’elle désire. C’est ainsi que la petite fille devient une véritable petite princesse pourrie-gâtée.
Bien entendu, Evey intègre les meilleures écoles privées de la Côte Ouest et s’avère être une élève particulièrement douée et studieuse. Elle est attentive en cours, participe, et pourtant… son fort caractère la fait déjà s’éloigner des autres. Enfant prodige, elle ne sera jamais réellement acceptée à jouer avec les enfants du primaire. La petite fille se sent exclue et souffre intérieurement du manque d’intérêt que lui portent les adultes.

Et c’est au collège, qu’Evelyn décide de ne plus jamais endurer d’une telle situation. Son joli petit minois lui attire tout d’abord les regards des garçons et elle prend l’initiative d’en jouer. Tous se plient à ses moindres volontés, à ses moindres désirs. Par la même occasion, elle se met à dos tout un groupe de filles plus ou moins populaires. Mais Evey s’en fiche pertinemment. Elle n’a pas besoin des autres pour survivre. Elle seule compte. Et elle s’impose rapidement grâce à son éloquence et est alors crainte par ledit groupe de filles.
Williams est souvent absent mais promet à sa fille de remédier à tout ça. Il projette même de déménager pour vivre à Washington mais Evelyn s’y oppose.
Poussée par son père à se faire des amies, elle s’inscrit au club de théâtre. C’est là qu’elle apprendra à contrôler ses sentiments, à maîtriser chacune des expressions de son visage, à ne rien trahir de ses émotions…
Ce qui va empêcher Williams d’habiter à Washington va être sa rencontre avec Gabrielle Banks avec qui il a emménager, alors qu’Evey a 13 ans. Cela fait absolument ni chaud ni froid à l’adolescente qui n’a aucun souvenir de sa mère. C’est ainsi qu’elle apprend que Scott Von Ziger, le fils de Gabrielle de deux ans son aîné, va devenir son demi-frère.

Alors qu’elle entre au lycée, Evey est devenue une ravissante jeune fille. Et c’est lors de sa première année qu’elle fait toutes ses premières expériences : elle perd sa virginité avec un garçon de trois ans son cadet qu’elle croyait aimer, elle tire sa première taff de cigarette, prend sa première cuite et essaie même la drogue… Puis, le garçon, avec qui elle avait décidé d’aller jusqu’au bout, la quitte soudainement sans aucune explication. Evelyn en a le cœur brisé mais n’en montre absolument rien. Elle prend alors la décision de ne jamais plus tomber amoureuse, mais de faire souffrir les hommes…
Les années qui suivent, elle se comporte comme la pire des Garces, fait ses petits coups par derrière, séduit son cousin –qui est avec elle au lycée– à qui elle lance le stupide pari de coucher avec une des profs du lycée qu’elle déteste… Ses notes restent pourtant excellentes et c’est ainsi que la demoiselle obtient sans aucune difficulté son BAC avec une mention.
Et voilà qu’elle arrive à Princeton. Fini les groupies, fini les professeurs toujours sur le dos… bienvenue la liberté ! Princeton où elle retrouve son demi-frère Scott, qui est devenu réellement séduisant… Et c’est par son intermédiaire qu’elle fait la connaissance d’Erik McKellen avec qui elle a eu une relation torride pendant deux ans… jusqu’au jour où elle a fini par se lasser et a subitement rompu ! Persuadée que le pauvre chou est encore raide dingue amoureux d’elle, elle lui a lancé un défi de taille : celui de coucher avec l’intouchable Madeline Sprague, réputée pour être la Sainte-Vierge incarnée. Mais pour être sûre de gagner son pari, elle surveille les moindres faits et gestes de ladite sainte… Récemment, Esteben Lopez s’est mis en tête de la mettre dans son lit ce qui la fait doucement rire. Il est loin d’être un enfant de chœur, ce qui lui plaît, mais par fierté, elle refuse de se donner à lui… Et en effet, la belle a trouvé une nouvelle proie en la personne de Scott, qu’elle a envie de faire lentement succomber en « l’allumant gentiment »… Faire des avances à son double masculin, c’est un jeu tellement excitant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelyn Caldwell
I Know... you love me
avatar

Nombre de messages : 19
HeArt : Herself only
Votre morale : La pire des abbherrations sexuelles est sans aucun doute la chasteté
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: Re: Evelyn Caldwell   Sam 17 Mar - 22:50

III/ Autres
Ses goûts : Evelyn a des goûts très simples... elle ne se contente que du meilleur ! Tout d'abord, la demoiselle est une personne très raffinée qui a besoin qu'on flatte ses égaux et qu'on lui offre de jolies choses. Elle aime tout ce qui brille : les bijoux, les belles voitures de sport... La Mastercard de son cher Papa est même devenue sa meilleure amie ! Elle aime le luxe et le fait bien sentir aux gens qui l'entourent.
Elle aime faire du shopping et passer son temps dans les rayons Chanel ou Dior afin de les dévaliser... tout un sport ! Elle adore les robes Cavalli et D.V.F qu'elle trouve glamour et classes, elle collectionne les lunettes de soleil mais ses préférées sont sans aucun doute ses grosses lunettes de guêpe Dolce&Gabbana, elle addictionne les montres Guess, elle ne se sépare pratiquement jamais d'un sac à main Prada ou Vuitton.
Elle adore voyager et surtout aller à Cannes, en France, où son père a acheté une superbe villa. Elle aime aussi se rendre à N-Y dans l'hôtel particulier que son grand-père possède dans l'Upper East Side où elle assiste parfois aux défilés privés de Valentino, ancien ami de sa mère.
Elle aime les hommes qu'elle manipule à sa guise comme de vulgaires joujous qu'elle jette dès qu'elle s'en est servie. Elle aime séduire car tout le jeu de l'amour consiste en ça : la séduction est la véritable chose qui compte, le reste n'est qu'illusion.
Elle aime qu'on lui donne raison, qu'on la respecte et qu'on l'admire. Elle aime savoir que le monde tourne autour d'elle. Ca en devient même un besoin vital. Elle aime servir ses propres intérêts, que rien ne vienne contrarier ses plans, manipuler les gens, lancer de nouveaux défis, lire Balzac (la folle, oui...) et les paris, à la seule condition... qu'elle gagne !

En revanche, il y a aussi beaucoup de choses qu'elle n'aime pas mais il est difficile de toutes les nommer... Elle n'aime pas forcément les lieux très bondés qui sont prisés par tout le monde tels que la plage ou les boîtes de Sunset. Elle préfère de loin la tranquilité de son chez-soi et les soirées privées.
Elle déteste le mauvais goût, les gens prétentieux comme les petits bourgeois bohèmes, les pimbêches qui ont la plastique de Barbie, paraître faible, s'excuser, les gens qui lui résistent, les hommes qui s'imaginent qu'elle est une fille facile parce qu'elle est sexy, ne pas se montrer à la hauteur, ne pas avoir sur elle son parfum favori (Coco Chanel), les gens qui s'appitoient sur leur sort, les gens qui sont hypocrites avec elle, ceux qui confondent Dolce&Gabbana avec le nom de la pizzéria du coin.


Particularités : Elle a plusieurs pierçings aux oreilles mais généralement, elle ne met qu'une paire de boucles d'oreilles. D'ailleurs, elle ne sépare pratiquement jamais de la paire de diamants que son père lui a offert à ses dix-huit ans. Elle a un tatouage au creux des reins que seules ses conquêtes ont eu le loisir d'admirer... Elle a la fâcheuse manie de fumer depuis qu'elle a l'âge de 17 ans.

Avatar de votre perso : Sarah Michelle Gellar
Multicompte : Chut silent
Présence sur le forum : All days ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelyn Caldwell
I Know... you love me
avatar

Nombre de messages : 19
HeArt : Herself only
Votre morale : La pire des abbherrations sexuelles est sans aucun doute la chasteté
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: Re: Evelyn Caldwell   Sam 17 Mar - 22:51

Hi hi Razz

[Auto-Validation !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Evelyn Caldwell   

Revenir en haut Aller en bas
 
Evelyn Caldwell
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Zelda Caldwell ? Je ne déteste pas les hommes, je méprise juste certains de leurs idéaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ils sont en tête de la liste VIP... :: ..:: The Beginning ::.. :: Présentations :: Fiches Validées-
Sauter vers: